Aller au contenu principal

IDEES CADEAUX ! Un anniversaire ? Un cadeau de Noël ? Offrez un abonnement au Tetris (15€) ou des chèques cadeaux à vos proches. + d'infos au guichet

sam. 07 déc. - 20H30

UN HOMME QUI FUME C'EST PLUS SAIN

COLLECTIF BAJOUR

Théâtre
8€
5€
Tarif sur place 10€
Le Tetris L'Espace Invaders - Gradins Placement libre Assis
Organisé par : Papa's production
Partager Save the date

Théâtre I Tout public
Durée : 1h30


COUP DE ❤️ - VU AU FESTIVAL D'AVIGNON

Le collectif Bajour c’est le théâtre que l’on aime. Actuel, décapant et qui explore les thèmes du quotidien avec piquant et lâcher prise. Les membres du collectif se retrouvent sur scène pour décortiquer dans le spectacle "Un homme qui fume c’est plus sain", la lutte des classes à l’intérieur d’une même famille.

Sept frères et soeurs se retrouvent pour les obsèques du père. Il y a ceux qui ne sont pas revenus chez eux depuis longtemps, et ceux qui sont restés. Le moment de la disparition, des retrouvailles, des souvenirs et de la re-connaisance. Le dialogue est difficile entre le gardien de la paix, l’intellectuel de service, la soeur au chômage. Plus rien ne relie ceux qui ont grandi ensemble. Les dialogues sont drôles, durs, méchants, écrits pour trancher ce qu’il restait de liens. 

▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

 

La Chronique de Fabienne Pascaud – Télérama - Fabienne Pascaud

« Dans Un homme qui fume c’est plus sain du collectif Bajour, Leslie Bernard met en scène les retrouvailles d’une fratrie déchirée par un obscur secret à l’occasion des obsèques du père… Elle est la seule des 6 créatrices à avoir obtenu un prix, celui des lycéens. Prix largement mérité, tant le travail des comédiens formés à l’école du Théâtre National de Bretagne est incarné, brûlant, physique. Sans compter que cette bande-là se cogne aussi, via les ténèbres de toute famille, aux réalités économico-politiques de la vie d’aujourd’hui. »

 

Un homme qui fume – Libération (19/07/2018) - Aurélie Charon

"(…)Les dialogues sont drôles, durs, méchants, écrits pour trancher ce qu’il restait de liens. Le regard snob de l’amie d’enfance qui a quitté Cholet dès qu’elle a pu crucifie sur place la jeune sœur paumée au chômage. Le monde décrit est cruel, c’est celui de la génération 1998, déçue par les années 2000.(…)"

 

▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

PRODUCTION BAJOUR
avec Leslie Bernard, Julien Derivaz, Matthias Jacquin, Hector Manuel ou Victor Assié, Joaquim Pavy, Georges Slowick, Alexandre Virapin et Adèle Zouane.
Mise en scène Leslie Bernard
COPRODUCTION Théâtre National de Bretagne
SOUTIEN Ville de Rennes

Ce spectacle bénéficie du soutien financier de Spectacle Vivant en Bretagne et de la SPEDIDAM.