Aller au contenu principal

IDEES CADEAUX ! Un anniversaire ? Un cadeau de Noël ? Offrez un abonnement au Tetris (15€) ou des chèques cadeaux à vos proches. + d'infos au guichet

MON ANNEE EN COULISSES... UNE JOURNEE AU TETRIS

Novembre 2019
Action culturelle Publié le 21/11/2019

Le jeudi 21 novembre 2019, Le Tetris accueillait une classe de l'école Jean Jaurès dans le cadre de l'action "Mon année en coulisses" menée conjointement avec le Phare CCN, le Volcan et le MuMa. Louis Lejault, volontaire en service civique au Tetris, et par ailleurs étudiant en Master de Création Littéraire, nous raconte cette matinée.

Alors que la brume matinale recouvre encore les hauteurs de la ville, douze enfants débarquent au Tetris. Ils sont en CM1, à l’école Jean Jaurès, située dans le quartier des Neiges, au Havre, dans la classe de Mme Julie Thaneur. Ils sont surmotivés, leurs petits yeux pétillent de fatigue mais aussi d’excitation. Parce que ce matin commence pour eux une aventure qui va durer toute l’année : ils vont vivre une Année… en coulisses ! Comment ça, ils ont mis des rideaux à l’école ? Ils vont faire la classe dans le bureau du directeur ? Mais non. Expliquons : les structures culturelles de la ville (Le MuMa, Le Phare-CCN, Le Volcan et Le Tetris) ont proposé à cette classe de visiter les lieux et de faire des ateliers en lien avec les arts de chacun (musique, théâtre, art plastique, danse). D’où les coulisses, aller voir ce qu’il se cache derrière ces grands bâtiments et ces grands mots SMAC, Scène nationale, CCN, Art Moderne, brrrr, on en a la chair de poule. Plus pour longtemps !

Ce matin, c’est à nous de lancer la machine. Et quoi de mieux pour ça que d'organiser des ateliers de création ? Trois pour être précis. Trois ateliers pour 12 élèves, ça fait, ça fait, oui, des groupes de quatre ! Nous vous présentons : Les Queen (au singulier, oui), Les Zharibos (parce qu’ils sont trop mignons) et Les Beaux gosses (il faut avouer qu’ils l’étaient, beaux, pas modestes). Mais que font-ils ?

Dans la grande salle du Tetris, trois tables (oui, une par atelier, vous suivez), une derrière la régie, une au milieu, et une qui intrigue particulièrement, sur la scène. Des outils, des cymbales, des mailloches (c’est une baguette de batterie avec une boule au bout, y a des belles images sur Google) entourées d’alu, un micro, deux ordis et une mixette. Ainsi que deux petits boîtiers au milieu, on dirait des manettes de NES. Eh non, ce sont des Makey-Makey, des trucs incroyables ! Ces objets permettent d’associer un son à un objet, n’importe lequel, tant qu’il est conducteur.

Là, Rémi Dacheux, musicien, a choisi des objets en lien avec le thème (en Coulisses, on n’arrête pas de vous le répéter), ceux dits plus haut. Et, quand on crée le contact électrique, un plus et un moins, comme les piles, bim, le son se joue. Ça, couplé à une boucle rythmique, au top. Les élèves décident des sons qu’ils veulent, à quels moments etc. Ils composent, finalement, un court morceau. Enregistré sur une cassette. Oui, oui, on vous assure, une cassette audio, comme dans votre folle jeunesse (ou celle de vos parents pour les jouvenceaux). Pour votre gouverne, les nés en 2010 connaissent l’ancêtre du MP3.

Ils vont ensuite faire la pochette de cette cassette, en papier carton avec Cyril Doche, musicien aussi mais reconverti pour l’occasion en conseiller graphique. Feutres, crayons, stylos, ciseaux, colle, matériel classique des travaux manuels. Il y a des motifs qui reviennent, les sucreries, Noël, la musique, quand même. Chacun a sa cassette, pas de jaloux, toute jolie. Ils ne sont pas repartis avec, mais la maîtresse reviendra vite les chercher. Sur la bande, il y aura le son qu’ils ont enregistré, la composition. Mais la composition n’est pas juste instrumentale.

Eh oui, parce que vous avez bien suivi, vous vous demandez où est passé le troisième atelier. Et c’est normal. C’est là qu’intervient Louis Lejault, un des super services civiques du Tetris, mais avant tout étudiant, et auteur de ce texte. Il propose aux enfants un atelier d’écriture en détente. « Raconter votre journée en… onomatopées ». Le lever, le petit-déj, l’école, la récréation, le trajet retour, le coucher. Aucun mot, que des sons, qu’il faut transcrire. Quand c’est fait, ils s’entraînent à le dire, et c’est parti pour rejoindre Rémy et enregistrer la totale, musique et voix, en direct live ! Le résultat est saisissant !

Voilà douze enfants, artistes pluridisciplinaires d’une matinée, qui retournent à l’école, les visages éclairés par les sourires, les yeux pleins de couleurs, les oreilles pleines de son et les têtes d’images. Prochaine étape : le Phare-CCN, pour découvrir les backstages(on vous dit que c’est le thème !). En tout cas, tout le monde était ravi, et a passé une journée éclatante. Comme quoi, la bonne humeur enfantine est contagieuse, même la tête dans le brouillard !